EHETXS

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Electrosensible - Page 10

  • Mon niveau d'exposition aux CEM

    J'ai effectué les mesures sur mon lieu de travail et à mon domicile.  Ces mesures ont été effectuées au moyen d'un appareil étalonné de la marque AARONIA positionné en mode PEAK (crêtes).  Il s'agit du modèle HF-Detektor II Profi.

    Sur mon endroit de travail je subis l'Umts ainsi que le Wifi.  La valeur maximum est de -34 dBm (0,13 V/m) et la valeur minimum est de -60 dBm (0,0068 V/m) soit un delta de 0,1232 V/m.

    L'endroit où je me trouvais avant et où je me sentais plus mal est légèrement plus exposé (min : -51 dBm (0,019 V/m), max : -30 dBm (0,21 V/m) – delta=0,191 V/m).

    La cafétéria où je me sens bien et en repos par rapport à mon bureau est beaucoup moins exposée (min : -60 dBm, max : -47 dBm (0,03 V/m)).

    Actuellement à mon domicile et dans ma pièce qui me sert de bureau, je ne subis qu'un seul signal de téléphonie mobile à 900 Mhz.  J'ai mesuré un maximum de -43 dBm (0,048 V/m) et un minimum de 56 dBm (0,011 V/m).  Sans protection aux fenêtres, j'obtiens une valeur -34dBm (0,13 V/m).  La mesure de l'IBPT donnait 0,17 V/m.  Cette différence est certainement due au manque de précision du détecteur.  En effet, il passe de 0,13 V/m à 0,21 V/m en un seul pallier.

    Il est remarquable de noter que sur mon endroit de travail, le signal varie constamment et est en dents de scie.  Il varie sans cesse entre les valeurs mesurées et à une fréquence très rapide (soit une variation de 0,1232 V/m), et ce, sans bouger le détecteur.

    Par contre, à mon domicile, il n'y a pas de variation.  Les valeurs minimum et maximum ont été observées en différent endroits de la pièce en déplaçant le détecteur.  Sans déplacer le détecteur, il indique toujours la même valeur.

    Cette constatation m'amène à conclure qu'une intensité fortement variable est certainement plus difficile à supporter.  Le corps subit littéralement des coups de mitraillettes incessants.  Une intensité constante est certainement plus douce pour l'organisme, mais certainement non moins dommageable sur le long terme.  Je crois également que la fréquence doit jouer un rôle.  Les hautes fréquences sont plus violentes.  Pour rappel, je limite mon temps sur mon endroit de travail à quelques heures.  Dès que je reste plus longtemps je le paie cash.

    J'en ai profité également pour mesurer mon ancien téléphone DECT.  Il s'agit du modèle Gigaset 2011 de la marque Siemens.  Lorsque je place le détecteur sur l'antenne, il détecte une exposition entre 0 et -8 dBm soit une valeur comprise entre 6,8 V/m et 2,7 V/m.  A un mètre il indique une puissance de -17 dBm (0,95 V/m), à quatre mètre -26 dBm (0,34 V/m).

    Je suis très étonné de ces valeurs qui me paraissent très basses (excepté pour le téléphone DECT).

  • Antenne illégale (Anecdote)

    U N   C O M B L E !  

    L’antenne est sous scellés.  L’opérateur a demandé aux autorités de lever les scellés le temps d’effectuer une maintenance.  Pire, les autorités ont accepté et elles ont eu la délicatesse de prévenir un représentant du collectif de cette démarche.

    L’opérateur a eu accès aux infrastructures illégales en toute légalité (?) pendant que la police surveillait !

    Par comparaison, c’est un peu comme si un voleur était protégé par la police pour commettre son méfait.  Alors même que l’antenne est illégale et qu’elle continue malgré tout de fonctionner, l’opérateur a le droit d’effectuer des travaux de maintenance sous le couvert de la police.

    Sommes-nous toujours dans un Etat de droit ?  A quoi servent les décisions de justice ?

    Cela dépasse l’entendement.

  • Antenne illégale (suite 3)

    Le collectif de l’antenne de mon quartier a gagné.  L’antenne va être déplacée. 

    Victoire ?

    L’opérateur, en négociation avec le Bourgmestre et un propriétaire privé, a choisi un nouvel emplacement.

    L’antenne sera déplacée de 400 mètres.  Elle se retrouvera à 500 mètres de mon domicile.

    Tout ce combat pour en arriver là !

    Cette distance peut sembler suffisante.  Malheureusement, je crois qu’il n’en est rien.  Il s’agit d’une antenne de campagne, elles sont moins nombreuses et, donc, plus puissantes.

    Quand l’UMTS ( 3G) sera activée, je ne crois pas que je serai capable de résister.

    J’ai l’impression que je ne tiendrai que quelques heures en étant exposé à ces ondes de la mort.

    J’ai encore un peu de temps.  L’antenne ne devrait être érigée que fin 2008.

    J’ai pu jusqu’à aujourd’hui protéger ma vie familiale et professionnelle.  C’est déjà un miracle !

    Aujourd’hui, je cherche à déménager, mais, je me rends compte que c’est une mission impossible.  J’habite une maison de rêve dans un quartier charmant à la campagne.  Je ne retrouverai jamais l’équivalent.

  • Statistiques

    Il ne faut pas être grand devin pour constater les dégâts de la politique sanitaire et environnementale actuelle.


    I N S O M N I E S

    Un belge sur 5 est insomniaque (20 %).

    9% de jeunes Danois (< 13 ans) consomment des somnifères.

    18% des étudiants Parisiens disent souffrir d’insomnies.


    D E P R E S S I O N

    860.000 belges sont dépendants des antidépresseurs (près de 9 % de la population belge !).  Augmentation de plus de 100% en dix ans seulement !


    A L Z H E I M E R

    La Belgique compte 160.000 malades d’Alzheimer.  60% d’augmentation en à peine deux ans.  Les prévisions projettent qu’une personne sur cinq de plus de cinquante ans en sera atteinte.

    220% d’augmentation de la maladie d’Alzheimer à Los Angeles en 10 ans.


    A U T I S M E

    Les cas d’autisme sont passés de 1 cas sur 10.000 naissances au cours des années 1980 à 1 cas sur 166 naissances en 2003.


    C A N C E R

    En France, 75% d’augmentation des nouveaux cas de cancer par rapport à 1980.



    Comment expliquer ces chiffres alors que la recherche avance et que les progrès en médecine sont considérables.


    Est-ce simplement dû au fait que la population vieilli ?  Ou cet argument n’est-il là que pour se donner bonne conscience ?

    Comment expliquer le prise de somnifère par des jeunes de 13 ans et moins ?  Avez-vous déjà consommé des somnifères à 13 ans ?

    Il est remarquable de noter que les statistiques concernant les problèmes de sommeil corrobore la conclusion de nombreuses études qui démontrent une baisse de production de mélatonine (hormone du sommeil) pour tous les sujets exposés aux rayonnements électromagnétiques.

    Presque la totalité des budgets en recherche sont dépensés afin de trouver des remèdes aux symptômes. 

    Ne serait-il pas meilleur marché de rechercher les causes et d’y remédier ?

    Ces chiffres catastrophiques ont augmenté en à peine 10 ans.  Que s’est-il passé il y a 10 ans ?

    Ne rien voir, ne rien entendre et, surtout, ne rien dire !

    Au contraire, l’Etat Belge se félicite du budget de la Santé, en boni depuis trois ans.  On pourrait croire que les Belges se portent mieux !

    Félicitations !

  • Images et vidéos pas très Cathos !

    On peut vraiment se poser la question sur l’immoralité de l’Eglise.  Aujourd’hui, tous les clochés équipés d’antenne relais servent de relais à des images et à des vidéos pas très cathos (pornographies, violences, Happy Slapping, …).

    L’Eglise ne devrait-elle pas filtrer les contenus qui transitent via leurs clochés ?

  • Abeilles et DECT

    Les abeilles déclinent.  Dans une étude allemande récente, seules quelques abeilles irradiées par un téléphone sans-fil de maison (DECT) retournent dans leur ruche.  Elles mettent plus de temps à atteindre la ruche.  Le poids de miel est aussi plus petit pour les ruches dont les abeilles ont été irradiées.
     

    Réf. : http://www.emfacts.com/weblog/?p=665