EHETXS

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Electrosensible

  • Colorant E171 (didoxyde de Titane) retiré des produits alimentaires ?

    Le colorant E171 est dangereux et est toujours présent dans les supermarchés belges (dentifrices, médicaments, produits alimentaires…).

    • Alors que l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) déclare qu’un effet sur notre matériel génétique ne peut être exclu (génotoxicité) ;
    • Alors que le Bureau européen des unions de consommateurs (Beuc) appelle la Commission européenne à se saisir de l'avis de l'EFSA pour "proposer rapidement aux Etats membres d'interdire l'E171" dans l'ensemble de l'UE ;
    • Alors que la France l'avait interdit l'année dernière comme additif alimentaire pendant un an ;
    • Alors que l'additif E171 n'est pas nécessaire d'un point de vue technique, il est utilisé uniquement à des fins esthétiques, n'a aucune valeur nutritionnelle, ne permet pas aux aliments de se conserver plus longtemps ; 
    • Alors que l'exemple de la France l'a montré, les producteurs de l'agroalimentaire arrivent très bien à s'en passer ; 
    • Alors que j’écrivais déjà sur ce blog en 2005 :

    Selon mon médecin, cette intoxication perturbe le fonctionnement du foie et nuit à la détoxification de mon organisme. Elle perturbe la réaction de méthylation. Ce mauvais fonctionnement empêche la fabrication d’antioxydants naturels et surcharge mon organisme en radicaux libres.

    De plus, lorsque le dioxyde de Titane a la taille d’une nanoparticule il pourrait être également une autre source de radicaux libres. Il pourrait également jouer un rôle au niveau biologique et chimique.

     

    Le Dioxyde de Titane (E171) est toujours utilisé !

  • Hôtels à Paris

    Deux hôtels à Paris :
     
    - Le Forest Hill de la Villette (au Nord de Paris), proche du parc de la Villette. Proche de la Philarmonie de Paris et du Zenith.
     
    - Solar Hotel (22 rue Boulard, 75014 Paris, proche de la navette Orlybus qui se rend à l'aéroport). 79 euros petit déjeuner compris.
     

  • 5G

     
    Aie.JPG

    5G

    10.000 objets connectés par kilomètre carré communiquant sans aucune latence!

  • EHS: Preuve médicale?

    Nouvelle étude sur une possible reconnaissance de l'EHS!

    Extrait:

    Results:
    All ten patients had abnormal functional MRI brain scans. The abnormality was often described as hyper connectivity of the anterior component of the default mode in the medial orbitofrontal area. Other abnormalities were usually found. Regular MRI studies of the brain were mostly unremarkable in these patients.

    [...]

    Many of our patients also had a history of exposure to potentially neurotoxic chemicals, especially mold. Head injury and neurotoxic chemical exposure may make a patient more vulnerable to develop EHS.

    [...]

    Finally we believe that mold and mold toxin (mycotoxin) exposure can trigger EHS. Mast cell disease and mold problems are treatable. Their treatment may decrease EHS. Otherwise treatment consists basically of avoidance.

    [...]

    Article complet à voir ici

     

  • Des nanoparticules de dioxyde de titane dans nos produits sucrés

    Une étude de l'Institut national de recherche agronomique conclut que l'exposition chronique au E171 favorise la croissance de lésions pré-cancéreuses chez le rat. Mais qu'en est-il pour l'homme?

    Selon 60 millions de consommateurs, 100 % des bonbons et gâteaux qu'ils ont testés contiennent du dioxyde de titane sous forme « nano ». Contrairement aux dires des fabricants.

    Selon l'article sur l'Echo de la bourse, Auchan a décidé de retirer des rayons tous les produits de sa marque contenant des nanoparticules.  Qu'en est-il de tous les médicaments que nous ingérons ?

    Lire la suite

  • Les électrohypersensibles peut-être enfin reconnus en Belgique

    Article à lire sur la DH

     Les sénateurs Philippe Mahoux, Christie Morreale et Patrick Prévot (PS) espèrent que l’électrohypersensibilité soit officiellement reconnue. Ils ont déposé un projet de loi en ce sens. Ils indiquent: "Une attention toute particulière doit donc être portée à ces personnes étant donné leur incapacité physique à évoluer dans un environnement électromagnétique en pleine transformation."

    Ils ajoutent : "Une reconnaissance du syndrome par les autorités belges en tant que maladie ou en tant que handicap permettrait la mise en place d’aménagements raisonnables dans les lieux de travail et de vie afin que les personnes EHS conservent leur capacité à fonctionner normalement en société."