EHETXS

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

GSM

  • Le GSM est CANCERIGENE

    Le GSM est cancérigène.jpg
    Apparemment c'est officiel, voir également:




    "more dangerous to health than smoking cigarettes" (Plus dangereux pour la santé que fumer des cigarettes)

    Va-t-on également nous mentir encore pendant longtemps pour le reste (Antennes relais, Wifi, 3G, ...) ?

    Combien de temps faut-il tenir ?

  • N'importe quoi !

    C'est vraiment n'importe quoi !

    Sur un même site, on vous explique que le mobile aide à mieux dormir et réveille en douceur alors qu'une étude montre que les signaux GSM peuvent perturber le sommeil !!!

    On n'est pas à une contradiction près !

  • ONDES GSM: L'étude belge qui inquiète

    Voir La une (pdf) du journal "Le SOIR".

    Le taux de mortalité des rats de labo double en cas d'exposition aux ondes pulées des GSM

    Le vieillissement prématuré est en question

    La mémoire serait aussi en péril

  • Suite du témoignage (7)

    Cela fait un peu plus de deux ans que je fuis mon endroit de travail.  Cela fait trois ans que je dors dans une cage de Faraday.  J’évite tous les produits chimiques de l’alimentation et des cosmétiques.  Je ne prends plus aucun antioxydant ou autres potions.

     

    Aujourd’hui, le résultat est excellent.  Mon état général est très bon et la qualité de mon sommeil est remarquable.  J’arrive à gérer mon exposition et je mène une vie presque normale au niveau santé.

     

    Toutefois, le plus difficile est d’estimer le niveau d’exposition auquel je peux parfois être soumis et, surtout, d’estimer les effets secondaires qui en découleront.  Il est difficile de se baser sur ce que je ressens lors de l’exposition.  Par contre, certaines expositions peuvent entraîner deux semaines de séquelles.  Je porte de plus en plus souvent la casquette de protection en prévention.

     

    Plusieurs expériences m’ont permis de comprendre l’importance de se préserver également des produits chimiques et autres colorants alimentaires.  La mauvaise expérience décrite à la date du 7.10.2006 (voir : Suite du témoignage (4)) et ayant pour symptôme des douleurs musculaires étaient du à une ingestion régulière de divers colorants alimentaires.  Quand on sait que les colorants alimentaires sont suspectés d’augmenter l’hyperactivité des enfants, cela signifie qu’ils ne sont certainement pas anodins à notre santé.

     

    Deux autres expériences m’ont conduit à une légère dégradation lente et progressive de la qualité de mon sommeil et, ce, malgré la cage de Faraday.  Après un endormissement normal, je subissais un réveil anormal.  J’éprouvais ensuite quelques difficultés à m’endormir à nouveau.  A chaque fois j’ai pu identifier un changement dans les produits que j’utilisais quotidiennement (principalement changement de dentifrice et de fil dentaire !).  Cela peut certainement paraître absurde, mais dès que je suis revenu à mes anciens produits ces problèmes se sont estompés rapidement.

     

    Ceci me conduit à penser que, dans mon cas, les problèmes de l’EHS et de MCS (Sensibilité Chimique Multiple) sont très étroitement liés.

     

    Ce problème est terriblement complexe.  En ce qui me concerne, le problème est multifactoriel.  J’ai l’impression que mon organisme est pollué par toute une série de toxines.  L’ingestion de produits chimiques additionnels, même en quantité infinitésimale, est dommageable autant qu’une courte exposition à de faibles rayonnements.

     

    Une autre donnée importante, le niveau d’exposition mesuré n’est pas suffisant pour permettre de conclure à une corrélation entre les symptômes ressentis, les séquelles et l’exposition.  D’autres paramètres doivent être pris en compte, comme la variation du signal (voir ma note du 07.09.2007), la fréquence, le temps d’exposition et le cumul de différentes sources.  Au sinon, comment pourrait-on expliquer qu’un simple GSM en mode veille peut interférer sur le sommeil ou provoquer un mal de tête.  Le problème n’est évidemment pas aussi simple qu’une ampoule électrique qu’on allume ou qu’on éteint.  Trop d’études scientifiques mettant les personnes électrosensibles à l’épreuve voudraient nous le faire croire.

     

    Le nombre de personnes atteintes d’EHS explosera dans les années à venir (50% de la population en 2017 ?).  Beaucoup souffriront de maux divers sans savoir.  L’auto diagnostic sera impossible tant les émissions sans fil seront omni-présentes.

     

    Le Wifi est partout.  L’utilisation de la 3G/3G+ ne fait qu’augmenter.  Le WiMax gagne du terrain.  De nouveaux standards voient le jour WirelessHD (transfert de vidéos en HD), USB Wireless, Bluetooth est présent sur presque tous les appareils et est activé par défaut, bornes RFID omniprésentes, de nouveaux pico ou femto réseaux se développent …

     

    Pire, de nouveaux appareils électroniques ne fonctionnent plus qu’en mode sans fil.  Les utilisateurs en deviennent de plus en plus dépendants, exemple de commentaire posté sur ce blog :  « suite à un changement de portable (3G) des picotements au visage sont apparus et depuis tout s’est aggravé.  Les casquettes protègent t’elles vraiment ?  Où peut-on les acheter ? ».  Jusqu’où le mal doit-il aller avant que les gens ne comprennent ?

     

    Le niveau d’exposition va croître indéfiniment et sera omni présent.  Le risque majeur est que l’on ne saura plus dire comment c’était « avant ».

     

    Jacques Attali était prêt à supprimer le principe de précaution de la constitution.  Il souhaite imposer les antennes relais par force de lois (« droit de la prise numérique »).

     

    Les journalistes ne joueront pas le rôle de lanceur d’alerte.  Il y a conflit d’intérêt.  La plupart des médias investissent dans des nouvelles technologies mobiles, sources de nouveaux profits très lucratifs (voir RTL lance Plug Mobile, Les grandes ambitions de Bolloré Télécom dans le WiMAX, …). 

     

    Paradoxe de l’histoire, ces mêmes médias nous assènent d’articles sur l’augmentation des cas de cancers (L'OMS prévoit un doublement des cancers mortels d'ici 2020, doublement des cas de cancers, une personne sur deux, …).  On nous demande de changer notre mode d’alimentation, de bouger, …   Tout est en place pour nous faire croire que c’est inéluctable et pour nous habituer à cette idée.  On tente même de nous culpabiliser…

     

    Du coté médical, ils reconnaissent les souffrances liées à une EHS et/ou une MCS mais suggèrent que la cause est psychosomatique.  D’après leurs conclusions, le stress serait responsable de ces symptômes.   Ma conclusion est l’inverse.  Le stress est directement provoqué par les ondes et ensuite viennent les symptômes liés au stress.  Le téléphone portable interagit directement sur les zones du cerveau responsable de l’activation et de la coordination du stress (voir : Mobile phones may spoil your sleep).  Aujourd’hui, je ne souffre plus d’aucun stress mais les ondes me font toujours aussi mal.

     

    Alors même que l’OMS est critiquée, les pouvoirs politiques se couvrent derrière leurs recommandations. 

     

    Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire.

  • Pas de risque de cancer... hmm!

    Bonne nouvelle pour les utilisateurs “réguliers[1]” de téléphone portable, il n’y a pas de risque de gliome.

     

    Par contre, pour les utilisateurs « fréquents[2]», il y a bien une possibilité d’augmentation du risque.

     

    A lire très attentivement les notes en bas de page, le comble de la désinformation ?

     

    Voir article de la libre

    Dont extrait :

    Des études menées en France et en Israël ont fait apparaître la possibilité d'une augmentation du risque de gliome pour les utilisateurs fréquents", soulignant en revanche que l'usage régulier, au moins une fois par semaine, "n'est pas lié à une augmentation du risque". La norme choisie, pour définir l'usage régulier du téléphone, a été d'au moins une fois par semaine pendant six mois.

     

    Voir article de cyberpresse.ca

    Dont extrait :

    Une étude réalisée dans ce cadre en Israël a fait apparaître que les radiations émises par les téléphones portables augmentaient nettement les risques de cancer des glandes salivaires pour les utilisateurs fréquents (22 heures par mois).

    Une étude menée en France a fait apparaître également la possibilité d'une augmentation du risque de gliome pour les «forts utilisateurs», soulignant en revanche que l'usage régulier, au moins une fois par semaine, «n'est pas lié à une augmentation du risque».



    [1] Utilisateur régulier = utiliser son portable au moins une fois par semaine pendant 6 mois

    [2] Utilisateur frequent = utiliser son portable plus de 22 heures par mois (soit moins de 45 minutes par jours)

  • Bienvenue

    Je vous invite à découvrir mon site, utilisez les liens dans la colonne de gauche sous la rubrique "Catégories".

    Cette maladie ou allergie n'est pas reconnue.

    La Suède et la Grande-Bretagne semblent plus à l'écoute de ces souffrances.

    La Suède, qui compte près de 300.000 électrosensibles, semble offrir un réel soutien aux électrosensibles (Blindage des maisons, déménagement dans des zones protégées, obligation des employeurs à mettre à disposition des locaux protégés, …).

    Dans un premier temps, j'étais motivé par cette technologie. Je suis informaticien et la perspective des réseaux sans fil disponibles tout le temps et partout m'émerveillait.

    En janvier 2004, j'ai installé un réseau Wifi à la maison. C'est à ce moment que j'ai compris d'où provenaient mes problèmes de santé.

    Après beaucoup de recherches sur le plan médical et de mise en place de protections, j'étais guéri. En septembre 2005, c'était formidable. J'avais dompté mes problèmes. A ce moment, j'en voulais plus à la chimie et aux risques que l'industrie alimentaire et pharmaceutique nous faisait courir (à cause de mon intolérance au Dioxyde de Titane (en anglais) - colorant alimentaire E171 - cosmétiques Cl 77891).

    Fin octobre 2005, j'ai replongé de plus belle. Les effets étaient encore plus violent. Aujourd'hui, mon premier souci est de fuir ce monde sans fil. A terme, le constat est effrayant : je serais condamné à vivre dans une cage de Faraday.

    Le problème qui se pose aujourd'hui est un problème de fond. Il n'est pas seulement lié aux ondes.

    Où va nous mener cette société dont la seule motivation est l'argent ?

    Je vous invite à parcourir mon site. Il y a plusieurs lignes du temps (mon témoignage, Cage de Faraday, réflexions, à la une, …).

    Il est urgent que l'électrosensiblité soit reconnue comme handicap.

    Il m'a fallu quatre longues années avant de faire mon auto-diagnostic. Combien de personnes se sont-elles suicidées sans comprendre ce qui leur arrivait ?

    Ce site veut être une ouverture à un vrai débat. 

    Merci pour votre soutien et vos commentaires.

    Summary of my testimony in english

     

    Je vous invite également à prendre régulièrement connaissance de ma liste de partage :