EHETXS

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Electrosensible - Page 6

  • Le GSM est CANCERIGENE

    Le GSM est cancérigène.jpg
    Apparemment c'est officiel, voir également:




    "more dangerous to health than smoking cigarettes" (Plus dangereux pour la santé que fumer des cigarettes)

    Va-t-on également nous mentir encore pendant longtemps pour le reste (Antennes relais, Wifi, 3G, ...) ?

    Combien de temps faut-il tenir ?

  • N'importe quoi !

    C'est vraiment n'importe quoi !

    Sur un même site, on vous explique que le mobile aide à mieux dormir et réveille en douceur alors qu'une étude montre que les signaux GSM peuvent perturber le sommeil !!!

    On n'est pas à une contradiction près !

  • Nouvelle étude de provocation

    Une étude de provocation sur l'effet à court terme sur le bien-être (quiétude, bonne humeur, niveau d'alerte) d'antennes GSM, suivant un questionnaire standardisé.
    METHODE : 57 participants soumis à trois niveaux d'exposition (L=0,04 V/m, M=0,24 V/m, H=0,90 V/m) suivant 3 scénarios de 4 sessions de 50 minutes : (1)=LHLM (2)=LMLH (3)=LLLL.
    RESULTATS : Les participants des scénarios 1 et 2 étaient plus calmes que ceux du scénarios 3. Pas d'effet significatif sur la "bonne humeur" ou le "niveau d'alerte".
    CONCLUSION. Une exposition à court terme à des antennes GSM peut avoir un impact sur le bien-être en réduisant l'éveil psychologique.

    (sources: www.001.be.cx et pubmed)

  • ONDES GSM: L'étude belge qui inquiète

    Voir La une (pdf) du journal "Le SOIR".

    Le taux de mortalité des rats de labo double en cas d'exposition aux ondes pulées des GSM

    Le vieillissement prématuré est en question

    La mémoire serait aussi en péril

  • Ma sensibilité aux portables

    Un week-end de vacances dans un coin reculé de la France m’a permis de mieux comprendre ma sensibilité aux portables. Durant mon séjour, je sentais une légère exposition sans toutefois pouvoir être catégorique. La première nuit a été correcte et la seconde fut révélatrice.

    Au milieu de la seconde nuit, je me suis réveillé avec les symptômes classiques d’une exposition aux ondes. A savoir, un fourmillement au niveau de la tête et l’impression d’avoir milles idées qui vous traversent l’esprit en même temps. Votre cerveau est sollicité sans relâche et il est impossible de « déconnecter la machine ». Par expérience, je sais que cette première sensation se transforme vite en stress et peut aller jusqu’à la crise de panique. Il y a au moins trois ans que je n’avais plus ressenti pareils symptômes.

    J’ai décidé alors de joindre par téléphone le propriétaire du gîte. Mon intention était de lui demander si il n’avait pas une source émettrice d’ondes électromagnétiques (DECT, Wifi ou autres) proche de l’endroit où je séjournais. Je comptais utiliser le portable de mon épouse pour l’appeler.

    A ma grande surprise, alors que le portable de mon épouse est toujours éteint, il était allumé. Je l’ai aussitôt éteint et je me suis recouché. Je pense qu’il m’a fallu au moins trois quarts d’heure pour me calmer, me rendormir et passer un reste de nuit tout à fait correct.

    Ma sensibilité aux portables est complexe à décrire. Elle dépend, je pense, du type de portable. Certains portables m’agressent assez vite, par contre, d’autres me laissent un répit de quelques heures.

    Cette particularité peut parfois vous décrédibiliser. Lorsque vous êtes en groupe et qu’un nouvel individu s’approche de vous. Je lui demande si il peut éteindre son portable parce qu’il me dérange. Souvent il arrive qu’une autre personne étant à mes côtés depuis bien plus longtemps m’annonce qu’il va couper le sien également alors que je ne l’avais pas ressenti. Je n’aime pas ce type de situation car il décrédibilise vos plaintes.

    L’expérience me démontre que certains types de portables sont plus néfastes que d’autres. Cependant, il n’est pas facile d’établir des liens logiques.

    Cette anecdote m’apporte une preuve personnelle quant à ma sensibilité au signal d’un portable en mode veille et me permets de comprendre un peu plus cette mécanique complexe liée à l’accumulation des ondes par mon organisme.