EHETXS

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

---- A LA UNE - Page 4

  • ONDES GSM: L'étude belge qui inquiète

    Voir La une (pdf) du journal "Le SOIR".

    Le taux de mortalité des rats de labo double en cas d'exposition aux ondes pulées des GSM

    Le vieillissement prématuré est en question

    La mémoire serait aussi en péril

  • Danger des Nanoparticules

    Nanotechnologies: Bruxelles prêt à légiférer en cas de danger pour la santé

    Extraits:

    [...]"104 produits créés en utilisant des nanotechnologies sont entrés dans la chaîne alimentaire et sont vendus dans le monde entier"[...]

    [...]Les plus dangereuses sont les nanoparticules d'argent (emballages), de dioxyde de titanium, de zinc, d'oxyde de zinc et de dioxyde de silicone (additifs nutritionnels)[...]

     

  • Fatigue Chronique

    Suite de ma note du 03.03.2008.  D'après le Pr Paul Doyon, de l'Université Kyushu au Japon le lien entre micro-ondess et SFC (Syndrôme de Fatigue Chronique) est évident (voir article complet sur le site de "La Libre", dossier complet sur le site de Next-up)

  • Catastrophe annoncée... ?

    De plus en plus de jeunes se plaignent de fatigue chronique (voir Gazet Van Antwerpen, RTL ou dossier sur Next-up).

    “De echte oorzaken voor chronische moeheid zijn niet bekend.”  (traduction: « Les causes de cette fatigue chronique ne sont pas connues. »). 

    Quand on sait que la plupart des jeunes dorment avec leur portable allumé en dessous de l'oreiller, il faut vraiment être stupide pour ne pas faire le lien avec une autre étude publiée dernièrement : voir ma note du 21.01.2008.

    Si le portable est déjà soupçonné de nuire à la qualité du sommeil pendant la nuit, est-il inoffensif pendant la journée ?

  • Pas de risque de cancer... hmm!

    Bonne nouvelle pour les utilisateurs “réguliers[1]” de téléphone portable, il n’y a pas de risque de gliome.

     

    Par contre, pour les utilisateurs « fréquents[2]», il y a bien une possibilité d’augmentation du risque.

     

    A lire très attentivement les notes en bas de page, le comble de la désinformation ?

     

    Voir article de la libre

    Dont extrait :

    Des études menées en France et en Israël ont fait apparaître la possibilité d'une augmentation du risque de gliome pour les utilisateurs fréquents", soulignant en revanche que l'usage régulier, au moins une fois par semaine, "n'est pas lié à une augmentation du risque". La norme choisie, pour définir l'usage régulier du téléphone, a été d'au moins une fois par semaine pendant six mois.

     

    Voir article de cyberpresse.ca

    Dont extrait :

    Une étude réalisée dans ce cadre en Israël a fait apparaître que les radiations émises par les téléphones portables augmentaient nettement les risques de cancer des glandes salivaires pour les utilisateurs fréquents (22 heures par mois).

    Une étude menée en France a fait apparaître également la possibilité d'une augmentation du risque de gliome pour les «forts utilisateurs», soulignant en revanche que l'usage régulier, au moins une fois par semaine, «n'est pas lié à une augmentation du risque».



    [1] Utilisateur régulier = utiliser son portable au moins une fois par semaine pendant 6 mois

    [2] Utilisateur frequent = utiliser son portable plus de 22 heures par mois (soit moins de 45 minutes par jours)